Formation

Contact

Un membre de NeurATRIS lauréat 2018 de la Fondation Alzheimer

Benoît Larrat, chercheur à Neurospin et membre de NeurATRIS, est l'un des 11 lauréats 2018 de la Fondation Alzheimer avec son projet TADUS - Traitement de la Maladie d'Alzheimer par Ultrasons.

Lire la suite...

Alzheimer : les mini-cerveaux à la rescousse ?

Deux équipes de recherche de l’Institut de Biologie François Jacob, le SEPIA et CellTechs (école d’ingénieurs Sup’Biotech), en collaboration avec le LEMM de l’Institut des Sciences du Vivant Frédéric Joliot, ont développé une nouvelle approche de modélisation in vitro de la maladie d’Alzheimer grâce à des cellules souches pluripotentes  humaines. Ces travaux se basent sur la capacité de ces cellules à se différencier en «  mini-cerveaux », des structures 3D récapitulant le développement du cerveau humain. 

Lire la suite...

Semaine du Cerveau 2019

Organisée chaque année au mois de mars depuis 1998 au niveau international, la Semaine du Cerveau a pour but de sensibiliser le grand public à l'importance des recherches dans le domaine des neurosciences.

En 2019, elle aura lieu du 11 au 15 mars dans toute la France.

Les partenaires de NeurATRIS vous proposent dans ce cadre une série de conférences ouvertes à Neurospin (CEA Saclay), un atelier à l'ICM (Paris) ainsi qu'une exposition, une conférence à l'hôpital Robert Debré (Paris),  une conférence à la Cité des Sciences par Claire Wyart de l'ICM, ...

Alzheimer : identification d’agrégats de protéines cibles potentielles pour soigner la maladie

La propagation des agrégats de la protéine Tau dans le cerveau contribue à la progression de la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs de NeurATRIS (Laboratoire des maladies neurodégénératives : mécanismes, thérapies, imagerie (CNRS/CEA/Université Paris-Sud, MIRCen)), en collaboration avec l’Ecole normale supérieure, ‘Sorbonne Université et l’Inserm, viennent d’identifier les cibles de ces agrégats. Publiés dans EMBO Journal le 10 janvier 2019, ces travaux permettront la conception d’outils capables de bloquer ces éléments clés dans la propagation des agrégats et de contrecarrer ainsi leur effet pathologique.

Retrouvez l'intégralité du communiqué de presse du CEA.