Formation

Contact

MIRCen, SHFJ, Neurospin - CEA Paris-Saclay 

 

 

MIRCen, NeuroSpin et le Service Hospitalier Frédéric Joliot (SHFJ) sont des centres de recherche préclinique développés par le CEA Paris-Saclay. Centrés sur la neuroimagerie, ils hébergent des plateformes instrumentales de haut niveau et des équipes de recherche aux expertises complémentaires. Les recherches conduites au sein de ces trois centres permettent d’exploiter les développements technologiques et méthodologiques en imagerie cérébrale in vivo en vue de leur transfert clinique, notamment pour la création de nouveaux outils améliorant le diagnostic et/ou l’évaluation de thérapies innovantes.

Installé sur 30 000 m² de plateformes, MIRCen, le SHFJ et Neurospin rassemblent près de 500 chercheurs, cliniciens, médecins, ingénieurs, techniciens, doctorants et post-doctorants issus du CEA Paris-Saclay, de l’Inserm, du CNRS, de l’AP-HP et de l’INRIA.

 

Molecular Imaging Research Center (MIRCen)

MIRCen est un centre de recherche préclinique situé au CEA de Fontenay aux Roses, qui regroupe une centaine de chercheurs, ingénieurs, techniciens, cliniciens et étudiants du CEA, de l'Inserm et du CNRS.

 

 

MIRCen se consacre au développement de modèles animaux pertinents de pathologies humaines, ainsi qu’aux essais précliniques de thérapie génique, cellulaire et médicamenteuse pour le traitement des maladies neurodégénératives (principalement pour les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et de Huntington), en s’appuyant sur l’expertise du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives UMR 9199, CEA/ CNRS/ Université Paris- Saclay. 

 

Par ailleurs, MIRCEn met à disposition 16 plateformes et plateaux techniques, dont l’imagerie TEP et IRM, la spectroscopie RMN, des salles de neurochirurgie, de l’équipement dédié aux études comportementales, ainsi que des laboratoires de biochimie et biologie moléculaire. La plupart de ces plateaux techniques et plateformes fonctionnent en niveau de sécurité microbiologique L2 et L3. Ces équipements de pointe sont utilisés pour évaluer la neurodégénérescence sur des modèles animaux (et à plus long terme sur les patients) et tester des stratégies thérapeutiques innovantes.

 

 

MIRCen dispose ainsi des plateformes et des expertises essentielles pour entreprendre une démarche de recherche translationnelle visant à proposer, caractériser et mesurer chez l'animal (rongeurs, primates non-humains) puis chez l'homme, l'efficacité thérapeutique de différentes approches de thérapies cellulaire, génique et/ou médicamenteuse ainsi que de nouveaux traitements de chirurgie interventionnelle. 

Récemment et dans le cadre d’un accord entre MIRCen et l’institut de la vision (IDV), une plateforme d’ophtalmologie préclinique dédiée aux primates non-humains a été mise en place et à disposition pour des études collaboratives (Plus d’infos).

 

> En savoir plus sur MIRCen
   

Service Hospitalier Frédéric Joliot (SHFJ)

Le SHFJ est un centre de recherche préclinique et clinique spécialisé dans l’imagerie moléculaire et fonctionnelle, associé à un service de médecine nucléaire clinique. Pionnier en Europe dans le domaine de l’imagerie moléculaire par TEP (imageur hybride clinique PET-IRM), en particulier pour l’imagerie de la neurotransmission et de la quantification des récepteurs membranaires, il est installé au sein de l’Hôpital d’Orsay, en attendant son déménagement prochain sur le plateau de Saclay.

Le SHFJ assure une mission de service médical et une mission de recherche et développement, qui s'inscrit principalement dans les trois disciplines suivantes : l'oncologie, la neurologie et la pharmacologie. Ces recherches ont pour objectif la création de nouveaux outils d'imagerie pour améliorer le diagnostic et l'évaluation des thérapies innovantes.

> En savoir plus sur le SHFJ
 

NeuroSpin

NeuroSpin est un centre de recherche pour l’innovation en imagerie cérébrale situé au CEA de Saclay, à Gif sur Yvette. L’expertise de ses physiciens, mathématiciens et médecins présents dans les 4 unités de recherche NeuroSpin et ses 11 000 m2 de plateformes, lui permettent de réaliser des études précliniques d’imagerie et de recherche biomédicale.  Equipé d’imageurs à très haute résolution (dont 1 scanner IRM à 17.2 Tesla unique au monde), NeuroSpin met au point et exploite des outils et des modèles permettant de mieux analyser le cerveau humain en développement ou en fonctionnement, ainsi que les pathologies qui l’affectent (maladies neurologiques et psychiatriques).

> En savoir plus sur NeuroSpin