HUNTINGTON

In vitro

  • hES provenant de patients témoins et de patients atteints de mutations de Huntington (différentes longueurs de triplet CAG) : différenciation en neurones corticaux / striataux.
  • Cellules iPS provenant de patients témoins et de patients atteints de mutations de Huntington (différentes longueurs de triplet CAG) : les lignées cellulaires provenant de fibroblastes peuvent être différenciées en neurones corticaux / striataux ou en cellules gliales.
  • Cultures de neurones corticaux ou striataux primaires avec ou sans astrocytes
  • Cultures de neurones corticaux ou striataux primaires infectés par des vecteurs AAV ou LV codant le gène de la huntingtine (différentes longueurs de triplet CAG)
Read-out
Survie des cellules, changements morphologiques, mesure des protéines, etc.

Rongeurs

  • Dégénérescence des cellules striatales : injections de quinolinate (ou d'autres agonistes du glutamate) ou 3NP systémique chronique.
  • Modèles transgéniques de dégénérescence progressive (souris KI140CAG, rat BACHD)
  • Dégénérescence striatale progressive : injection de vecteurs lentiviraux /AAV codant pour des fragments du gène muté de la huntingtine.
Read-out
Neuroinflammation et métabolisme du glucose Imagerie TEP, IRM, spectroscopie RM, histologie 3D, comportement moteur et cognitif, etc.

Singes

  • Lésions striatales excitotoxiques (Macaque) : injections de quinolinate (ou d'autres agonistes du glutamate) ou 3NP systémique chronique.
  • Dégénérescence striatale progressive : injection de vecteurs lentiviraux /AAV codant pour des fragments du gène muté de la huntingtine.
Read-out
Neuroinflammation et métabolisme du glucose : imagerie TEP, IRM, spectroscopie RM, histologie, comportement moteur et cognitif, etc.

Humains

  • Centre d'investigation clinique, centre de ressources biologiques, unités de neurologie, cohortes stratifiées de patients, coordination du Centre National de Référence français de la maladie de Huntington et du groupe maladie de Huntington du Réseau Européen des Maladies Rares
Read-out
Imagerie TEP et IRM, marqueurs du système dopaminergique et de la neuroinflammation, plateformes d'analyse du mouvement, outils cognitifs spécifiques.
Panorama exhaustif de notre offre concernant la maladie de HUNTINGTON:
  • Recherche fondamentale

    Modèles cellulaires

    Culture primaire de neurones du cortex et /ou du striatum (embryons de souris ou rat)

    • Evaluation de la neuro-dégénérescence induite par traitement chimique/toxines (quinolinate, glutamate, acide 3-nitropropionique), entraînant stress oxydatif, atteinte mitochondriale et excitotoxicité.
    • Evaluation de la neuro-dégénérescence après injection de vecteurs lentiviraux codants différents fragments de la huntingtine mutante
    • Evaluation de la neuro-dégénérescence dans les cultures primaires de neurones/astrocytes embryonnaires de souris transgéniques Huntington (transgéniques et/ou knock-in)

    Cellules de lignée humaine de patients HD (ESC ou IPSC)
    • Identification des mécanismes de mort/dysfonctionnement cellulaire pour déterminer de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles
    • Evaluation des approches médicamenteuses ou de transfert de gènes sur la mort cellulaire induite par traitement chimique/toxines induisant l'apoptose, le stress oxydatif, et une atteinte mitochondriale

    Modèles animaux
    Modèles murins
    Modèles neurotoxiques

    Lésions excitotoxiques de rats ou souris par injection intrastriatale de quinolinate (ou d'un autre agoniste du glutamate)
    • Evaluation des symptômes et/ou de l'effet neuro-protecteur des thérapies géniques ou médicamenteuses
    • Evaluation de stratégies réparatrices (cellulaires, géniques, médicamenteuses) sur les symptômes d'animaux chroniquement lésés
    • Développement de nouvelles modalités d'imagerie pour le monitoring in vivo de divers processus de maladie (neuro-inflammation, marqueurs de la mort cellulaire,..)

    Modèle d'atteinte mitochondriale progressive (acide 3-nitropropionique) chez le rongeur par administration systémique
    • Evaluation des stratégies neuro-protectrices pharmacologiques ou géniques
    • Evaluation de stratégies réparatrices (cellulaires, géniques, médicamenteuses) sur les symptômes d'animaux chroniquement lésés
    • Suivi longitudinal des traitements neuro-protecteurs et /ou symptomatiques des animaux chroniquement lésés
    • Développement de nouvelles modalités d'imagerie pour le monitoring in vivo de divers processus de maladie (neuro-inflammation, marqueurs de la mort cellulaire,..)

    Modèles génétiques

    Modèle de dégénérescence progressive et focale par vecteurs AAV et lentiviraux codant la huntingtine mutante injectés dans le striatum (souris et rats)
    • Evaluation des stratégies neuro-protectrices pharmacologiques ou géniques (histologie, transcriptomique, biochimie)
    • Développement de nouvelles modalités d'imagerie pour le monitoring in vivo de divers processus de maladie (neuro-inflammation, marqueurs de la mort cellulaire,..)

    Modèles transgéniques de dégénérescence progressive et de dysfonctionnement chez la souris (par exemple KI140CAG)
    • Evaluation des stratégies neuro-protectrices pharmacologiques ou géniques (histologie, transcriptomique, biochimie)
    • Développement de nouvelles modalités d'imagerie pour le monitoring in vivo de divers processus de maladie (neuro-inflammation, marqueurs de la mort cellulaire,..)

    Vecteurs lentiviraux et AAV pour obtenir une preuve de concept de cibles thérapeutiques dans différents modèles génétiques de HD
    • Invalidation des gènes cibles (stratégie ShRNA)
    • Surexpression de protéines recombinantes

    Outils de recherche fondamentale

    Biochimie et Protéomique
    • Analyses Quantitatives par "western blot"
    • ELISA

    Transcriptomique
    • MicroArray
    • RNA seq

    Microscopie
    • Video-microscopie en temps réel
    • Microscopes épifluorescence robotisés
    • Microscopie confocale

  • Recherche préclinique
  • Recherche clinique