SCLEROSE EN PLAQUES

In vitro

  • Essais HTS / HCS pour la découverte de composés induisant la différenciation des cellules précurseurs d'oligodendrocytes (OPCs provenant d'iPSCs de souris et d'humains exprimant des rapporteurs à double fluorescence)
  • Système in vitro de co-culture myélinisante : oligodendrocytes et neurones (cellules primaires), tranches de cerveau, etc.
Read-out
Différenciation des OPC en oligodendrocytes matures (passage de la fluorescence verte à la fluorescence rouge).
Détection et suivi de la myéline par détection quantitative d'un système de gènes rapporteurs spécifiques (GFP ou B-galactosidase) (modèle de souris transgénique PLP-GFP, Cnpase-GFP ou MBP-LacZ)

Xenopus

  • Modèle d'imagerie en direct du processus de démyélinisation / remyélinisation.
Read-out
Quantification des oligodendrocytes exprimant la GFP le long du nerf optique (têtard transgénique MBP GFP-NTR), évaluation de l'efficacité de la remyélinisation par un test comportemental d'évitement visuel.

Rongeurs

  • Modèles chimiques de démyélinisation
    • Injections locales de lysolécithine
    • Régime alimentaire à base de cuprizone
  • EAE focale induite par le MOG : modèle de lésions inflammatoires diffuses dans la moelle épinière.
  • EAE induite par le MOG : modèle de lésions focales avec démyélinisation inflammatoire et remyélinisation dans le cerveau ou la moelle épinière.
  • Mutants dysmyélinisés
  • Shiverer, surexpression de PLP
Read-out
Imagerie TEP (neuroinflammation, myéline, taux métabolique cérébral du glucose), étude longitudinale par IRM (11.7T), histologie, comportement moteur et cognitif, etc.

Primates non humains

  • Modèle de démyélinisation chimique du nerf optique induite par la lysolécithine.
  • Modèle EAE
Read-out
Imagerie TEP (neuroinflammation, myéline, taux métabolique cérébral du glucose), IRM, histologie, comportement moteur et cognitif, potentiel visuel évoqué, hématologie, mesure des cytokines dans le LCR, etc.

Humains

  • Centre d'investigation clinique (Phase I et II), centre de ressources biologiques, cohortes stratifiées de patients, caractérisation génétique de la SEP, analyses sur les tissus issus de patients atteints de SEP.
Read-out
Imagerie TEP et IRM (démyélinisation / remyélinisation, neuroinflammation, perte neuronale), génotypage à moyen et haut débit, évaluation histologique.
Panorama exhaustif de notre offre concernant la maladie de SCLEROSE EN PLAQUES:
  • Recherche fondamentale

    Modèles cellulaires

    Modèles cellulaires de criblage à haut débit de molécules induisant la différenciation des précurseurs d'oligodendrocytes (lignée cellulaire CG4 double fluorescente)

    • Criblage haut débit de molécules favorisant la différenciation des précurseurs d'oligodendrocytes (OPCs) en oligodendrocytes matures sur la base de la fluorescence de reporteurs
    • Analyse de la capacité de molécules candidates à induire la différenciation d'OPCs humains (dérivés de précurseurs neuraux et/ou de cellules pluripotentes induites (iPS)

    Système in-vitro de co-cultures myélinisantes : oligodendrocytes et neurones (cellules primaires)
    • Détection et Suivi de la production de myéline au stade oligodendrocytes myélinisants par détection quantitative de l'activité enzymatique d'un gène rapporteur (souris transgénique MBP-LacZ)
    • Détection et Suivi de la production de myéline par analyse de lafluorescence GFP (souris transgénique PLP-GFP)
    • Identification d'agents neuro-protecteurs de la barrière hémato-méningée (BHE)
    • Identification d'agents perméabilisant de la BHE et de la barrière sang - liquide cérébro-spinal

    Références :
    • Stankoff B., Multiple sclerosis 1996 : vol. 2 p.125-132
    • Demerens, Neurology 1999 : vol.52 p. 346-350
    • Spassky et al. (2001) Dev. Neurosci. 23:318-326
    • Buchet et al. 2011, Brain134, 1168-1183

    Modèles animaux

    Modèle Xénope : Modèle in-vivo d'étude du processus de remyélinisation (pour le criblage d'agents thérapeutiques favorisant la remyélinisation)
    • Quantification des oligodendrocytes exprimant la GFP le long du nerf optique (tétard transgénique pMBP-eGFP-NTR) en collaboration avec Watchfrog® (www.watchfrog.fr)

    Références : Kaya F., Journal of Neuroscience 2012 : vol.32 p. 12885-12895
    • Mesure de la remyélinisation par un test d'évitement visuel (en cours de réalisation).

    Modèles murins
    Modèles de démyélinisation chimique
    • Injection de lysolécithine (corps calleux et cordon de la moelle épinière)
    • Diète à la Cuprizone induisant des lésions préférentielles dans le corps calleux

    Modèle de l'Encéphalite Allergique Expérimentale diffuse (EAE-MOG)

    Lésions inflammatoires diffuses dans la moelle épinière. L'efficacité de potentielles molécules peut être testée par l'évaluation des scores cliniques et corrélée à des analyses histologiques.

    Modèle de l'Encéphalite Allergique Expérimentale focale (EAE-focale MOG)

    Présentant des lésions focales avec démyélinisation et réaction inflammatoire pour l'étude de la remyélinisation. Pré-injection d'IFNγ, pro-inflammatoire et du TNFα (corps calleux ou cordon dorsal moelle épinière)

    Modèles dys-myéliniques

    Mutants dys-myéliniques: Shiverer, PLP (PLOA) permettant de tester l'effet de molécules sur la (re)-myélinisation dans un contexte de greffes intracérébrales
    Modèle de l'Encéphalite Allergique expérimentale par transferts adoptifs de lymphocytes encéphalitogènes
    • polarités différentes présentant des lésions démyélinisantes médullaires ou cérébrales


    Références :
    • Kerschensteiner Martin, American Journal of Pathology 2004: vol. 164 p. 1455-1469
    • Tepavcevic Vanja, Journal of Clinical Investigation 2011: vol. 121 p. 4722-4734
    • Blanchard et al. J Neurosci. 2013 Jul 10;33(28):11633-42
    • El Behi Mohamed, Nat. Immunol. 2011 Jun;12(6) :568-75
    • El Behi Mohamed, J Neuroimmune Pharmacol. 2010 Jun;5(2) : 189-97

    Biobanques

    Centre de Ressources Biologiques CRB-REFGENSEP (Disponibles à BioCollections)

    ADN, PBMC de 2700 patients et leurs apparentés annotés cliniquement (âge de début SEP, forme, EDSS, traitements) et 700 sujets contrôles typés pour les 110 facteurs génétiques de prédisposition à la maladie

    Outils d'analyse

    Analyses histologiques

    Immunohistochimie

    Outils d'imagerie
    • Imagerie in vivo : micro-TEP (Myelin sheath), MRI 11.7T & 7T (Spectroscopy + Glutamate CEST imaging)
    • Imagerie ex vivo : Analyses histologiques corrélées à l'imagerie IRM
    • Microscopie électronique

  • Recherche préclinique
  • Recherche clinique